5 bonnes raisons de visiter Bromont cet automne

Bromont a toujours été pour moi synonyme de vacances, de villégiature et de plein air. Adolescente, on y passait une journée dans les glissades d’eau; on pédalait les sentiers de gravier et on magasinait dans les « outlets ».

Or, je n’avais pas mis les pieds à Bromont depuis tout ce temps. Et, comme moi, la ville avait grandi et bien changé.

C’est donc lors d’un petit séjour en famille dans les Cantons-de-l’Est, le mois dernier, que j’ai redécouvert Bromont. Et que j’ai été charmée à nouveau.

Bien que l’été soit maintenant du passé, l’automne est la saison idéale pour la visiter. Une petite escapade à Bromont durant l’Action de Grâce ? Voici 5 bonnes raisons pour y aller!

Pour le plein air

Été comme hiver, le plein air est à l’honneur à Bromont. Lors de notre séjour, nous avons marché les sentiers du réseau du mont Gale. L’accès est gratuit et les sentiers sont faciles pour la famille.

Pour un séjour de tout repos

À la recherche d’un plus grand défi ? Les options sont nombreuses dans la région. Téléchargez l’app Ondago et suivez les sentiers!

Lors de notre séjour, nous avons logé à l’Hôtel Le St-Martin, un quatre étoiles dont je retiens le confort de ses lits, l’accueil vraiment courtois et attentionné et une foule de commodités, du gym à la piscine, en passant par le petit déjeuner continental, qui font le bonheur des familles actives.

Pour pédaler

Vélo de montagne, sur route, BMX, cyclocross, etc. : le vélo est roi à Bromont!

En fait, on compte une centaine de kilomètres de sentiers municipaux, en plus des pistes de descente de la station de sports Bromont, montagne d’expériences. Trente-cinq kilomètres supplémentaires seront aménagés prochainement dans le parc des Sommets, pour une ouverture en 2019.

Bromont propose aussi plusieurs réseaux de sentiers d’initiation. Nous avons tenté l’expérience au Centre national de cyclisme de Bromont, qui abrite d’ailleurs le seul vélodrome olympique au Québec ainsi que 3,5 km de sentiers pour apprendre les techniques de vélo de montagne, que vous soyez novice ou expert. Du haut de ses 8 ans, Fiston nous a épatés par ses exploits, après seulement une heure de cours privé.

Psitt! Le Centre national s’agrandira sous peu et le vélodrome sera recouvert d’un toit dans les prochaines années. Il sera ainsi accessible 365 jours par année tout en y combinant un centre multisport.

Pour ses bonnes tables

Dans le Vieux-Village, la rue Shefford abonde de bonnes tables. Notre choix pour le souper a été le steakhouse Macpherson, qui nous a attiré tant par son menu que par son bâtiment patrimonial chargé d’histoire.

À essayer : la cuisson sur pierres volcaniques au Macpherson, l’un des rares au Québec à offrir ce service. Un délice! En entrée, succombez au feuilleté d’escargots, qui fait la renommée du restaurant. Toute la famille s’est régalée. Mon choix: la bavette de bœuf sur pierre volcanique  tandis que Romy se délectait de ses pâtes carbonara. Tout était excellent! 

Dans un style animé et convivial, on a aussi craqué pour le Bistro Le Calumet, qui vient de célébrer son premier anniversaire. Spécialisé dans les mets fumés sur place, Le Calumet propose de belles planches de produits locaux à partager et, surtout, de savoureux desserts! Le s’mores est assurément le dessert préféré des enfants. 

Pour une soirée escalade et slackline!

Nous avons eu un véritable coup de cœur pour le Backbone Escalade. Ouvert depuis quelques mois à peine, ce centre d’escalade de bloc (sans harnais) est ultra sympathique. Dès qu’on y entre, on ressent l’ambiance décontractée des lieux qui invite à relaxer au bar espresso ou avec une pinte de la Brouërie Sutton entre deux montées. Le plus : pas besoin de connaître les techniques d’escalade, les blocs sont accessibles à tout le monde, petits et grands. Des matelas au sol absorbent leurs chutes qui peuvent survenir. Pour une soirée escalade et slackline! Adepte d’escalade quand j’étais ado, j’ai renoué avec cette activité. Quel bonheur! 
Le plus : des lignes de slackline, cette discipline qui fait sensation, sont accessibles à l’extérieur et à l’intérieur.

Merci à Tourisme Bromont et à Groupe CK7 pour l’invitation, le séjour et l’organisation.

Source :
Les chroniques d’Annie