Mystère sur le Chemin des Cantons

Il se passera quelque chose de surnaturel sur le Chemin des Cantons cet été. Des objets disparaîtront ou seront déplacés d’un site à l’autre, sous l’influence mystérieuse du fantôme de Queen Lil.
Phénomène, bien évidemment inventé de toutes pièces, est la prémisse d’une nouvelle offre culturelle qui sera présentée dans cinq municipalités traversées par la route touristique.

Réguines et fantômes : enquête sur le Chemin des Cantons se veut une animation théâtrale qui se déplacera entre Cowansville, Bromont, Sherbrooke, Richmond, et Cookshire-Eaton à 16 reprises en juillet et août.

La pièce, d’une durée d’environ 45 minutes, est produite en collaboration avec les Productions Traces et souvenances. Elle est écrite par l’auteur sherbrookois originaire de Cowansville William S. Messier.
Elle mélangera théâtre, conte et histoire, et mettra en scène trois comédiens. Ils interpréteront Olivia, l’employée chargée d’assister les visiteurs sur le Chemin des Cantons, et Glenn Stevens, un chasseur de fantômes qui découvrira que les dérangements sont causés par le fantôme d’une tenancière à la recherche d’un anneau qui lui est cher, peut-on lire dans le descriptif de la proposition sur le site internet du Chemin des Cantons.

« Olivia et Glenn comprendront bien vite que la seule façon de se débarrasser de cette visiteuse malcommode, c’est de l’aider à trouver ce qu’elle cherche », y est-il encore écrit.

Les représentations auront lieu à l’extérieur, sauf en cas de pluie, et seront toutes gratuites.

La petite troupe s’arrêtera notamment au parc John-Savage de Bromont les 14 et 27 juillet, à 11 h, ainsi que les 11 et 25 août, à 15 h. Elle sera également de passage au Musée Bruck de Cowansville les 27 juillet à 15 h et 11 août à 11 h.

Cette nouvelle offre culturelle est une initiative de la corporation de gestion du Chemin des Cantons, qui assure la gestion et le développement de cette route touristique signalisée des Cantons-de-l’Est. En 2017, celle-ci a réalisé un exercice de planification stratégique pour les quatre prochaines années basé sur une large consultation du milieu.

« On s’est rendu compte que les visiteurs étaient quand même nombreux à emprunter la route, faire le chemin pour admirer ses paysages, mais qu’ils ne s’arrêtaient pas nécessairement pour les lieux patrimoniaux », indique Géraldine Lansiaux, coordonnatrice de la Corporation.

« En même temps, on cherchait une façon ludique et grand public d’attirer les visiteurs et les intéresser au patrimoine pour lui donner une image moderne », ajoute-t-elle.

La présentation de l’animation théâtrale est l’une des quatre phases du projet qui a émergé de cette consultation. Une autre étape consistera à « adopter » deux des personnages de la pièce comme « porte-paroles » du Chemin des Cantons.

« Ils deviendront l’image emblématique du Chemin des Cantons en le représentant dans l’ensemble de ses communications », fait-on valoir dans une communication écrite.

La mise sur pied d’un jeu d’énigmes le long de la route ainsi que la production de capsules vidéo historiques visant à faire découvrir l’héritage américain et britannique de la région se déploieront pour leur part en 2020-2021, indique Mme Lansiaux.

Pour tous les détails concernant les dates et les lieux des représentations de Réguines et fantômes : enquête sur le Chemin des Cantons, on consulte le www.chemindescantons.qc.ca.

Source : Marie-Ève Lambert
La Voix de l’Est